Membres honoraires

Claude Lambert

Claude Lambert est devenu membre de l’ACRA en 1981 afin de représenter le Conseil des industriels laitiers du Québec, soit le CILQ. À l’automne 2012, il était désormais membre à titre de consultant pour sa propre entreprise CLC inc. et fut également élu comme membre du conseil d’administration dont il fera partie jusqu’en 2018. Ses habiletés de leader et sa personnalité fort sympathique l’ont vite mené vers la présidence de l’ACRA qu’il a assumée de 2014 à 2016. Il a contribué à plusieurs dossiers d’importance pour l’ACRA dont la transition vers l’obtention d’un certificat de prorogation, le développement d’une mission et d’une vision pour l’association et la modernisation de plusieurs de ses règlements. C'est pourquoi le 14 novembre 2018, l'ACRA a remis le titre de membre honoraire à M. Claude Lambert. 

Hommage à Claude Lambert de la part de Jacques Janelle

Claude - C'est au début des années '80 que tu joins, pour une première fois, les rangs de l'ACRA comme représentant du CILQ. Plus tard, tu rejoindras de nouveau le regroupement, cette fois en ton nom personnel. Mais entre ces deux périodes de quelques années, tu demeureras très proche de l'Association. Il faut mentionner que tu as toujours, pour ainsi dire, été bien reconnu dans le monde agricole (plus particulièrement dans celui du secteur laitier), puis ces dernières années, comme régisseur (Régie des marchés agricoles) et membre du CA de la Financière agricole du Québec.

Très rapidement, dès tes premières présences, tu es devenu un atout incontournable pour notre association qui aujourd'hui te remercie en te nommant membre honoraire.

Quand on m'a demandé de fouiller ma mémoire et de rappeler en quelques mots de bons moments vécus lors de nos rassemblements (que ce soit les assemblées générales, soupers-causerie, congrès ou autres rencontres), ce qui m'est venu tout d'abord à l'esprit, ce n'est pas tellement telle ou telle situation ou autres faits cocasses qui se sont sûrement produits, mais ce sont plutôt les nombreuses discussions et échanges que tu as eus avec la très grande majorité de chacun d'entre nous et ce, sur une foule de sujets que l'on pourrait croire, parfois, bien loin de l'agriculture!

Ça me rappelle d'ailleurs un certain soir quelque part dans un hôtel des Laurentides (ou une certaine nuit serait plus juste) dans la suite présidentielle alors que les discussions sur l'avenir de la planète allaient bon train, une gentille dame de la cuisine était venue nous offrir du café tout frais… étant donné qu'elle était dans la préparation du petit-déjeuner! C'est tout dire…

Érudit comme pas un et au fait de tout ce qui se passe en ce bas monde, l'une de tes nombreuses qualités, c'est bien de savoir dialoguer et surtout celle d'être à l'écoute des autres. En parlant de souvenirs, je sais, (à travers les branches), que tu aurais été approché plus d'une fois pour faire de la politique active. Dieu merci, tu as été bien sage et c'est tout à ton honneur.

C'est sûrement, Claude, ce qui t'a d'ailleurs guidé tout au long de ta fructueuse carrière: ta sagesse, savoir écouter les gens, proposer des avenues de discussion, rallier les idées de chacun et chacune, concilier leurs opinions et en arriver à un consensus… en un mot, un grand rassembleur!

Voilà, c'était mon petit mot pour te dire « Félicitations et merci pour ta généreuse collaboration » tout au long de ces années.

Ah, j'allais oublier: en fin de compte quand j'y pense, tu aurais pu être aussi… un excellent barman!